Le parfum est l’un des gestes de beauté les plus délicat. Probablement parce que les effluves de ce jus ont ce quelque chose de délicat et de raffiné. Mais saviez-vous qu’il régit aussi à des règles de conservation ?

Ne secouez pas votre parfum

Sauf contre indication du fabriquant, il ne faut pas secourez un parfum. Une effluve n’est pas faite pour être secouée au risque d’abimer le mélange. Il se manipule avec douceur. De plus, en secouant votre effluve, vous risqueriez d’abimer le flacon.

Évitez d’exposer votre parfum au soleil

Le soleil et des températures trop élevées nuisent au parfum en altérant ses molécules. Pour conserver ce jus qui vous a envoûté dès les premières vaporisations, nous vous conseillons vivement de le conserver à l’abri de la lumière et d’une source de chaleur. Sachez que si vous utilisez peu certains parfums, notamment ceux d’été lorsqu’arrive l’hiver, la cave (non humide !) est un endroit idéal pour les conserver.

Terminez un parfum entamé

Que ce soit parce que vous tenez beaucoup à lui ou parce que vous ne l’utilisez plus depuis plusieurs mois, votre parfum se meurt. En effet, il a une date limite de conservation et n’est pas éternel… Un logo généralement positionné sur le socle de votre flacon vous indique le nombre de mois de conservation à partir de la première utilisation. Néanmoins, si votre eau n’a jamais été ouverte, elle peut se conserver plus longtemps sans aucun problème.
Enfin, sachez que les eaux de parfums et extraits se conservent mieux que les eaux de toilette ou les eaux de Cologne.

A noter aussi : le parfum n’aime pas du tout l’oxygène. Il est donc également important de le refermer après utilisation.

Pour découvrir tous les deals du Black Friday Parfum de Suisse, inscrivez-vous à notre newsletter !